Lana Kandalaft: chaque cancer possède sa propre empreinte

Lana Kandalaft

Lana Kandalaft

L’interaction directe entre scientifiques et patients prévue dans le grand centre d’oncologie Agora qui ouvrira ses portes à Lausanne en 2016, offre un cadre idéal pour les techniques mises au point et expérimentées par l’équipe américaine du Pr Coukos et du Dr Kandalaft. Car il s’agit de traitements personnalisés et non de l’approche générique utilisée ailleurs pour le traitement du cancer. Ces traitements fondés sur les recherches en immunothérapie de l’Université de Pennsylvanie sont adaptés à chaque patient car, explique Lana Kandalaft, « Aucun cancer n’est identique à un autre. Chacun possède sa propre empreinte absolument unique ».

Au cours de la deuxième conférence annuelle donnée par l’association Women in Science à Montreux, le Dr Lana Kandalaft exposait vendredi comment, sous la direction du Pr George Coukos, directeur du département d’oncologie de l’UNIL-CHUV depuis juin 2012, et du Pr Doug Hanahan, directeur du  Swiss Institute for Experimental Cancer Research (ISREC), l’approche translationnelle permettra d’ouvrir les laboratoires directement vers les unités de soins.  Le lieu hébergera plus de 400 chercheurs et cliniciens de l’UNIL, de l’EPFL, de l’Institut Ludwig et d’autres institutions sur le site du CHUV qui bénéficie aujourd’hui de l’équipe arrivée l’année dernière de l’Université de Pennsylvanie avec le Pr Coukos et le Dr Kandalaft.

L’Agefi du lundi 14 octobre

Publicités

Catégories :IMPACT, SOCIETE, TENDANCES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s