Claudia Mo, tactiques avilissantes à Hong Kong

Claudia Mo Man-ching

Claudia Mo, fondatrice du parti pro-démocrate Civic Party

Des milliers de militants prodémocratie se sont rassemblés aujourd’hui à Hong Kong pour marquer un mois de manifestations de masse. Les dirigeants du mouvement demandent à rencontrer directement les autorités chinoises pour voir satisfaite leur exigence de suffrage universel lors de l’élection du prochain chef de l’exécutif local en 2017. Les manifestants ont déployé des parapluies, symboles de leur mouvement et ont observé 87 secondes de silence, en souvenir des 87 salves de gaz lacrymogène tirées par les policiers le 28 septembre.Ces tirs, dirigés contre des manifestants qui avaient envahi une avenue près du Conseil législatif, avaient fortement choqué tant à Hong Kong qu’à l’étranger. En réaction, les protestataires étaient descendus dans la rue par dizaines de milliers.Si en quatre semaines, leur nombre s’est considérablement réduit, ils bloquent toujours d’importantes artères de la ville, perturbant fortement les transports et l’activité économique.

C’est la première fois que les étudiants évoquent une rencontre directe avec le gouvernement chinois mais peu d’observateurs s’attendent à ce que Pékin cède à leurs exigences. Et les manifestants sont conscients de la lassitude occasionnée par les blocages d’une ville desept millions d’habitants.

Pour déconsidérer le mouvement pro-démocratique aux yeux du Conseil législatif, le chef de la sécurité Lai Tung-kwok exhibait hier un montage vidéo destiné à démontrer la haine et la violence des protestaires. Cette démonstration s’est retourné contre lui. Les membres du panel, avec en tête la députée Claudia Mo,  lui ont fait remarquer que les rétorsions policières aux gaz lacrymogènes et l’intervention brutale des triades armées semblaient avoir disparu comme par enchantement des scènes filmées. « Même sur vos clips, les protestataires ne portent aucune arme » notait Claudia Mo. Députée membre du mouvement prodémocratie, Claudia Mo, confiait il y a quelques jours à l’AFP que le gouvernement utilisait des tactiques avilissantes pour ne pas avoir à céder aux revendications.

Sources: AFP, ATS, South China Morning Post

Publicités

Catégories :IMPACT, SOCIETE, TENDANCES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s