Laura Sadis, plaidoyer pour le fédéralisme

Laura Sadis

Laura Sadis, conseillère d’Etat en charge des Finances du Tessin

L’abolition de l’imposition d’après la dépense («forfaits fiscaux») soumis en votation populaire le 30 novembre concerne particulièrement quatre cantons. Tous latins. Le Tessin, avec 877 contribuables imposés d’après ce modèle, s’inquiète des conséquences pour ses finances publiques. Le canton est parmi les plus généreux en matière de politique sociale. Ce qui a bien sûr un coût. La conseillère d’Etat libérale-radicale Laura Sadis, en charge des Finances du Tessin, estime que les régions moins concernées par cette votation doivent défendre l’impôt à la dépense au titre du fédéralisme. La ministre rappelle que le Tessin est un canton peu agressif dans sa politique fiscale et qu’il possède donc peu d’instruments pour rester attractif.

L’interview complet dans l’Agefi du 12 novembre 2014

Publicités

Catégories :IMPACT, SOCIETE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s