Maria Das Gracas Silva Foster, le scandale Petrobras s’envenime

Maria Das Gracas Silva Foster

Maria Das Gracas Silva Foster, CEO de Petrobras

Le scandale Petrobras rebondit avec l’arrestation vendredi de l’ancien directeur de l’ingéniérie et des services Renato Duque et de 26 autres prévenus.  Renato Duque avait démissionné de Petrobras en 2012 à la suite de la restructuration de la direction par la nouvelle CEO Maria das Graças Silva Foster, proche de la présidente Dilma Rousseff.

Dilma Rousseff s’est exprimée publiquement pour la première fois sur la question en s’adressant à la presse brésilienne à Brisbane samedi, à l’issue du G20. Elle a affirmé que les enquêtes sur le scandale de corruption au sein de la compagnie pétrolière Petrobras pouvaient «changer le Brésil pour toujours» en mettant fin à l’impunité, rapportait hier la presse locale.  «La question de Petrobras est symbolique pour le Brésil. C’est la première enquête concrète sur la corruption au Brésil qui englobe les secteurs privés et publics», déclarait la présidente.

Tous les contrats signés entre Petrobras et les grandes entreprises de construction soupçonnées de corruption seront soumis à relecture.

Sur le même sujet, voir notre billet du 5 octobre Maria Das Gracas Silva Foster – Le scandale Petrobras secoue le Brésil.

Publicités

Catégories :BUSINESS, International

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s