Susan Fitzer, les moules disparaitront-elles?

Susan Fitzer

Susan Fitzer, chercheuse à l’Université de Glasgow

Susan Fitzer de l’Université de Glasgow et son équipe publient aujourd’hui les résultats de leur étude sur la moule bleue commune, Mytilus edulis, dans le journal de la Royal Society. En conclusion, l’acidification des océans menace la formation de coquilles de carbonate de calcium et des exosquelettes des organismes marins. La production de ces organismes repose sur la disponibilité de carbonate et sur la capacité des organismes à bio-minéraliser dans des environnements changeants. L’acidification des océans fragilise la formation des coquilles, rendant les moules plus vulnérables à leurs prédateurs.

Ocean acidification alters the material properties of Mytilus edulis shells

Susan Fitzer, Université de Glasgow

Publicités

Catégories :IMPACT, SOCIETE, TENDANCES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s