Susanne Ruoff , pas d’entrée en bourse pour la Poste Suisse

Susanne Ruoff

Susanne Ruoff, directrice générale de la Poste Suisse

Première femme directrice générale de la Poste, Susanne Ruoff a d’abord piloté la transformation de la régie en société anonyme, un énorme chantier, de modernisation du géant jaune et de ses 62000 employés. Depuis son arrivée, elle a introduit de multiples prestations qui flexibilisent l’accès aux services postaux, mêlant transport physique et instrument digitaux. Avec elle, la Poste entend devenir plus agile pour répondre aux besoins d’une clientèle toujours plus mobile. Pour PostFinance, la directrice ambitionne de rester le leader des services de paiements en Suisse, notamment avec Twint, un nouveau système d’achats et de paiements sur smartphone, concurrent du projet de Swisscom. Susanne Ruoff souhaiterait pouvoir étendre l’offre de services bancaires de PostFinance avec la possibilité de proposer des hypothèques et des crédits commerciaux aux entreprises en Suisse, ceci afin d’investir dans l’économie locale les fonds de clients confiés à l’établissement financier. Retrouvez l’interview complet de Susanne Ruoff dans le magazine Indices.

Sur une cotation en Bourse

Susanne Ruoff confirme que la cotation en Bourse de l’ancienne régie fédérale n’est pas d’actualité. Malgré des précédents en Belgique et au Royaume-Uni.

La nouvelle loi sur la poste, entrée en vigueur en décembre 2012, permet à la Confédération de rester actionnaire à hauteur de 51%, ce qui autoriserait une privatisation de l’entreprise, mais en l’occurrence, une entrée en bourse n’est pas d’actualité. Cette décision relèverait d’ailleurs de la Confédération.

Sur la réduction des offices postaux

La Poste entend continuer à réduire le nombre d’offices postaux.

Cette transformation reflète les changements de la société. Le courrier affiche une baisse de 2,6% par an. Avec les nouvelles technologies, les habitudes de la population évoluent. Au cours des dix dernières années, le volume du courrier traité dans les offices de poste a diminué de 67%, les colis de 43% et les versements de 34%. Les clients ne vivent plus là où ils travaillent et la Poste doit s’adapter à cette nouvelle donne.

Mais avec l’e-commerce, Amazon en particulier, le volume des colis a progressé de 1,6%. Le direct marketing croît aussi de 2,6% par an.

Sur les hypothèques

Malgré l’introduction de services financiers, la Poste ne peut toujours pas consentir d’hypothèques.

Ce qui signifie que dans le secteur crucial des opérations d’intérêts, PostFinance ne peut dégager une marge qu’au passif sur les fonds d’épargne mais, compte tenu des taux actuels qui sont bas, voire négatifs, la pression sur ce type de marge va s’accentuer. L’interdiction d’octroyer des hypothèques et du crédit correspond à la volonté politique de la Confédération. Il s’avère néanmoins que, dans l’environnement de marché actuel, les restrictions qu’elle nous impose mettent en péril notre activité.

Sur les clients américains

PostFinance a des clients américains. En Suisse, la loi sur le service universel nous contraint à ouvrir un compte de payement à  toute personne habitant en Suisse qui le demande, quelle que soit sa nationalité.

Ces clients présentent des risques pour l’établissement mais Susanne Ruoff ne peut commenter une procédure est  cours

Sur le porte-monnaie numérique Twint

Twint va concurrencer la carte Maestro et les cartes de crédit, et sans doute cannibaliser nos propres cartes de débits, car notre commission sera très faible. Cependant, PostFinance a 3 millions de clients, dont plus de la moitié dans l’e-finance. Un habitant sur trois en Suisse a une carte PostFinance. C’est une grande base de clientèle. En plus, nous sommes ouverts pour que d’autres banques puissent offrir à leurs clients un accès simple à Twint. Nous sommes confiants d’avoir une bonne solution pour toute la Suisse.

 

 

 

Publicités

Catégories :BUSINESS, Suisse, TENDANCES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s