Jill Farrant reçoit le prix EPFL de la Femme scientifique de l’année.

Jill Farrant

Jill Farrant, biologiste, professeur à l’Université de Cape Town

La biologiste Jill Farrant, experte de réputation mondiale dans la revivification des plantes, reçoit le prix EPFL de la Femme scientifique de l’année.
L’EPFL et l’EPFL WISH Foundation annoncent la lauréate 2015 du prix Erna Hamburger. La professeure Jill Farrant, de l’Université de Cape Town, reçoit cette distinction en reconnaissance de ses travaux dans le domaine de la phytologie et de la survie des plantes dans les régions désertiques. La distinction lui sera remise le 23 septembre 2015 au Rolex Learning Center, à 17h.30.
Jill Farrant occupe une chaire de recherche en biologie moléculaire et cellulaire à l’Université de Cape Town en Afrique du Sud. Surnommée The Rain Queen – «la Reine de la Pluie» – elle est l’une des meilleurs expertes au monde de la revivification des plantes : certaines espèces résistantes à la sécheresse, apparemment mortes, peuvent littéralement ressusciter après 15 ans, en 12 à 24 heures, après qu’on leur ait donné une simple goutte d’eau. Jill Farrant et son équipe travaillent à l’identification et à la réplication des gènes qui permettent à ces plantes de défier la mort.
En comparant ces espèces sous les angles physiologique, biochimique et moléculaire, son équipe vise à créer des plantes génétiquement modifiées tolérantes à la sécheresse. Ce domaine va devenir de plus en plus important, à mesure que le changement climatique continue d’affecter l’agriculture, et que la croissance de la population change la donne en matière de sécurité alimentaire.
A l’Université de Cape Town, Jill Farrant est la première femme à recevoir le très recherché A-rating académique dans le domaine des sciences de la vie. Le A-rating distingue les universitaires qui sont «reconnus de manière indéniable par leurs pairs en tant que scientifiques d’envergure mondiale dans leur domaine». Elle a reçu le prix de la Harry Oppenheimer Fellowship en 2010, le prix L’Oréal-UNESCO de Women in Science en 2012, et le «Arating » décerné par la National Research Foundation d’Afrique du Sud.
Depuis 2012, l’EPFL & EPFL-WISH Foundation (Women in Science and Humanities) est dépositaire du prix Erna Hamburger. Cette conférence et cette distinction mettent sur le devant de la scène une femme influente et de premier plan, qui participe à changer son domaine d’activité, et représente un modèle pour les hommes comme pour les femmes. Le prix porte le nom de la première femme professeure à l’EPFL.
Cette année, à l’occasion de la célébration du dixième anniversaire du prix, il s’agit non seulement attirer l’attention sur une femme qui contribue au changement global, mais aussi sur les femmes d’ici, qui combinent sciences exactes, sciences humaines et esprit d’entreprise. C’est pourquoi le prix CFEWoman Entrepreneur de l’année, qui fête également ses dix ans, sera remis pendant la même cérémonie.
Le CFE (Club des Femmes Entrepreneurs) – Femme entrepreneur de l’année, met en avant une femme qui excelle dans la performance entrepreneuriale. Les candidates pour cette année sont Christiane Charmey, Présidente, Femme PME Suisse romande; Brigitte Baumann, fondatrice et directrice de GoBeyond Early Stage Investing, Caroline Kant-Mareda, fondatrice et CEO de EspeRaré, et Anne Southam, fondatrice et présidente de Hôtels & Patrimoine SA. La lauréate sera annoncée lors de l’événement.

Source: EPFL

Publicités

Catégories :IMPACT, SOCIETE, TENDANCES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s