Margarita Louis-Dreyfus: impact investing en Afrique sub-saharienne

Margarita Louis-Dreyfus

Margarita Louis-Dreyfus, présidente de Louis Dreyfus Holding

Margarita Louis-Dreyfus, présidente de Louis Dreyfus Holding, et Jean-Philippe de Schrevel, PDG de Bamboo Finance, créent le fonds d’impact investing NISABA.

Bamboo Finance, société genevoise de capital-investissement spécialisée dans les investissements profitant aux communautés à faibles revenus dans les pays en développement, et Louis Dreyfus Holding, qui contrôle Louis Dreyfus Commodities, entreprise leader dans la production, la transformation et le commerce de matières premières agricoles, annoncent mercredi un partenariat pour la création de NISABA, un fonds d’impact investing de 50 millions de dollars qu’ils dirigeront conjointement. En tant que sponsor du projet, Louis Dreyfus Holding investira 10 millions de dollars dans NISABA.

Ce nouveau fonds sera spécialisé dans les petites et moyennes entreprises intervenant sur toute la chaîne de valeur agricole en Afrique sub-saharienne. L’objectif est de combiner la connaissance de la chaîne de valeur agricole de Louis Dreyfus, née de 164 ans d’expérience, et l’impact investing avec l’utilisation de capital long-terme pour améliorer les capacités techniques, promouvoir le développement d’un secteur plus équitable, favoriser l’innovation et améliorer la distribution de richesse en faveur des petits fermiers et de leurs communautés. NISABA aura un portefeuille équilibré en termes de géographies, d’activités et de produits et investira dans des marchés en développement, là où le financement de la chaîne de valeur agricole fait défaut. L’accent sera mis sur les petites entreprises associant retours sociaux, environnementaux et financiers, en améliorant l’accès aux données, à la formation, aux technologies de l’innovation ainsi qu’à la finance et à la gestion des risques. En renforçant également l’accès au marché et en reliant producteurs et consommateurs finaux.  Enfin, le fonds soutiendra les capacités techniques locales de manutention après-récolte ainsi que les solutions de transformation à valeur-ajoutée et de conditionnement.

Jean-Philippe de Schrevel et  Margarita Louis-Dreyfus expriment la conviction que ce partenariat pionnier peut prendre une part active à la résolution des défis d’une production agricole qui ne suit pas la croissance de la population.

Source: Louis Dreyfus Commodities

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s