Newsletter de la Women’s Business Society

Chers Membres, chers Amis,

Après avoir examiné avec la dernière newsletter de nouvelles initiatives lancées dans la Genève internationale pour promouvoir l’égalité entre hommes et femmes, donnons un coup de projecteur cette fois sur les initiatives lancées au niveau de la Confédération.

L’égalité entre hommes et femmes est inscrite dans la Constitution fédérale depuis le 14 juin 1981. Elle comprend le droit à un salaire égal pour un travail égal ou équivalent. Pourtant, les femmes gagnent en moyenne 677 francs par mois de moins que les hommes en raison de leur sexe. Cela représente une perte de 7,7 milliards de francs par an pour elles et leurs familles. L’égalité salariale est un but déclaré du Conseil fédéral. Globalement, on observe une évolution positive : l’écart moyen entre les salaires des hommes et des femmes dans le secteur privé diminue, lentement mais régulièrement. Cependant, en équivalents plein temps, les femmes continuent de gagner beaucoup moins que les hommes.

Une modification de la loi sur l’égalité a été envoyée par le Conseil fédéral mi-novembre en consultation. Elle prévoit d’obliger les employeurs occupant au moins 50 travailleurs à effectuer tous les quatre ans à l’interne une analyse des salaires, à la faire vérifier par un organe de contrôle externe et à informer les travailleurs du résultat du contrôle. Les organes de contrôle devront établir un rapport sur la manière dont l’analyse a été effectuée à l’intention des organes dirigeants de l’entreprise contrôlée. À compter de la réception du rapport, les employeurs auront un an pour faire savoir aux travailleurs si l’analyse des salaires a été correctement exécutée. Les sociétés cotées en bourse devront en plus indiquer ce résultat dans leur annexe au bilan pour que les actionnaires soient informés des efforts entrepris en vue de l’égalité salariale.

En octobre, le Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes (BFEG) a organisé à Berne une conférence internationale intitulée « Pour garantir l’égalité d’accès à la justice des femmes ». L’accès des femmes à la justice est en effet un des thèmes prioritaires de la Stratégie du Conseil de l’Europe pour l’égalité entre les femmes et les hommes 2014-2017 (Gender Equality Strategy 2014-2017). 

L’accès limité des femmes à la justice est un phénomène social complexe qui résulte d’une série d’inégalités aux niveaux juridique, institutionnel, structurel, socioéconomique et culturel. Garantir l’accès à la justice implique que les femmes de tous les milieux puissent obtenir un recours effectif – dans des conditions équitables, abordables financièrement et vérifiables – de manière à pouvoir jouir des mêmes droits que les hommes et bénéficier des mêmes possibilités de les faire valoir. La notion d’accès à la justice couvre la prise de contact avec le système judiciaire, l’entrée dans le système et son utilisation. Il ne s’agit pas simplement d’assurer son efficacité ; il faut également veiller à ce que ce système soit sensible et réactif aux besoins des femmes et à leur situation concrète et qu’il leur donne des moyens d’agir à tous les stades du processus judiciaire. La réduction de l’impact des obstacles rencontrés par les femmes non seulement facilite l’accessibilité mais constitue aussi une étape majeure vers l’instauration d’une égalité de fait entre les femmes et les hommes.

Retrouvez la compilation intéressante des bonnes pratiques en matière d’accès à la justice pour les femmes qui a été publiée à cette occasion et toutes les présentations de la conférence.

Autre initiative de la Confédération à relever: les aides financières pour des projets généraux de promotion et des services de consultation en matière d’égalité entre femmes et hommes, l’instauration de conditions facilitant la conciliation entre les vies professionnelle et familiale, l’égalité dans le parcours professionnel.

La Trust Women Conference qui s’est tenue à Londres les 17 et 18 novembre 2015 a été une conférence très inspirante qui rassemblait femmes d’affaires et femmes actives dans le domaine des droits des femmes. Vous pouvez retrouver les vidéos des différentes sessions ici. Nous vous recommandons en particulier la vidéo de présentation sur les femmes et le leadership ainsi que la table ronde afférente avec Cherie Blair, Kathy Calvin, Jane Moran et Isha Johansen.

Si l’entrepreneuriat vous intéresse, ne manquez pas le Seedstars World Final Event le jeudi 3 mars 2016 au SwissTech Convention Centre, à l’EPFL à Lausanne. Vous pourrez rencontrer plus de 55 startups du monde entier qui vont concourir pour recevoir plus de $1,5 milliards d’investissements. Panels, worshops spécialisés et rencontrer en petits groupes sont organisés avec les représentants de startups innovantes de tous horizon. Vous pouvez déjà réserver vos billets sur http://www.seedstarsworld.com/final-event/

Dans l’attente de vous revoir, nous vous adressons nos cordiales salutations.

Le Comité

Prochaines activités à Genève

• Jeudi 3 décembre: déjeuner-discussion avec Me Caroline Clemetson, associée de l’étude Schellenberg Wittmer

Prochaines activités à Lausanne

• Jeudi 19 décembre: afterwork de Noël au Beau Rivage Palace

• Jeudi 7 janvier: afterwork

• Mardi 26 janvier: déjeuner-discussion avec Florence Germond, Conseillère Municipale en charge des départements de la finance et du patrimoine vert à la Ville de Lausanne

Evénements de tiers

• Jeudi 3 mars 2016: Seedstars World final event 2016, Swiss Tech Convention center, Lausanne.

Publicités

Catégories :FORUM, IMPACT, SOCIETE, TENDANCES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s